Épreuves de vie douloureuses
Burn Out, Dépression, Deuil, Stress post traumatique

Prendre conscience de son mal-être et reconnaître que l’on a besoin d’aide est la première étape du chemin qui mène à la guérison.

 

 

 

         Le Burn-Out ou le syndrome d'épuisement professionnel.

Lorsque nous parlons de Burn-Out, l'environnement professionnel est en lien direct. Le manque de reconnaissance de la hiérarchie ou des pairs, le manque de communication, d'autonomie, de soutient ou d'organisation, la sensation de ne pas pouvoir répondre aux attentes, se sentir dévalorisé, surchargé ou encore désintéressé par l'emploi... peu importe les sources. Il se produit un déséquilibre entre la pression subie et les ressources (intérieures et extérieures) dont vous disposez pour vous adapter et surmonter.

Apparaissent alors, de façon progressive, des troubles psychiques, physiques, comportementaux et émotionnels contre lesquels vous luttez jusqu'à ce qu'un jour soit le jour de trop! En général le travail contribue au développement personnel, il a une fonction structurante pour l'individu, lui donne une place dans la société, mais si, pour diverses raisons, ce job dans lequel vous êtes tant investit perd son sens, alors il altère le sens de votre vie. Réactions émotionnelles intenses, pleurs fréquents et incontrôlables, irritabilité, difficulté à penser, à se concentrer, vient alors la sensation d'être étranger à soi-même et incapable de tenir ses engagements professionnels et parfois personnels. 

Le travail thérapeutique vise donc à comprendre ce qu'il s'est passé pour vous, à conscientiser la limite qui a été franchie et pourquoi il a été inconsciemment nécessaire de la franchir. De plus, il est fréquent que les patients en situation de Burn-Out éprouvent des craintes et des incertitudes devant la perspective d'un retour au travail : peur de se retrouver confrontés à un travail qu’ils ne pourraient accomplir, au regard des autres, à la peur de rechuter ou à des peurs multiples liées à la perte de confiance en leurs capacités professionnelles après un arrêt de travail vécu parfois comme un échec. Ainsi le travail thérapeutique consiste, en amont et lors de la reprise, à mettre en conscience et en mouvement chacun des ces facteurs afin que celle-ci soit réussie. Cela améne alors à réajuster ce qui ne peut plus être afin de faire éclore, de façon concrète et réalisable, un univers professionnel avec lequel vous êtes plus en adéquation.

Ne vous isolez pas dans votre souffrance, parlez-en autour de vous et contactez rapidement un professionnel.

 

Si un de vos proches vous semble vivre un Burn-Out, parlez-en autour de vous et incitez-le à contacter un professionnel.

Lorsqu'on a jamais connu cet état d'être il peut être difficile à comprendre et donc délicat d'accompagner l'être cher.

N'hésitez pas vous aussi, accompagnant, à vous faire épauler par un professionnel. Parfois un traitement médical est nécessaire pour vous accompagner et vous permettre d'effectuer le travail thérapeutique sereinement.

Des vidéo sur le Burn-Out sont également proposées dans la rubrique "le coin infos".

      

 

        La Dépression

La dépression n’est pas un signe de faiblesse mais plutôt le signe d’avoir été fort pendant trop longtemps!

En effet, nous sommes amenés à vivre une multitude d'événements dont certains émotionnellement négatifs qui, lorsqu'ils se cumulent sans pouvoir être traités et évacués de façon satisfaisante, finissent par nous envahir. 

Grande fatigue, profonde tristesse, difficulté à assumer les tâches du quotidien, angoisses, pleurs fréquents, perte d'intérêt à toute activité appréciée auparavant, troubles du sommeil, troubles alimentaires, sentiment de dévalorisation, d'échec, conduites à risque, idées noires... sont les symptômes d'un état dépressif. Certains épisodes dépressifs tels que la dépression saisonnière (souvent du début de l'automne à la fin du printemps) et la dépression post-partum (suite à un accouchement), ont un caractère particulier non pas par leurs symptômes mais par la période de venue du trouble. 

Le travail thérapeutique consiste dans un premier temps à expliquer ce qu'est la dépression dans sa forme symptômatique afin de diminuer l'intensité des angoisses liées aux symptômes. Il s'agit également d'identifier les événements émotionnellement traumatiques à l'origine de l'état dépressif ainsi que les processus psychiques mis en place. Sortir d'un état dépressif demande parfois un peu de temps et peut nécessiter un traitement médical en renfort du travail thérapeutique.

La dépression est une maladie psychique éprouvante qui, à son paroxysme, nous amène à penser qu'il n'y a pas d'issue lumineuse possible d'où la venue d'idées noires ou de passages à l'acte. Le traitement médical peut accompagner le patient afin de lui permettre d'effectuer le travail thérapeutique sereinement. 

Ne vous isolez pas dans votre souffrance, parlez-en autour de vous et contactez rapidement un professionnel.

Si un de vos proches vous semble traverser un état dépressif parlez-en autour de vous et incitez-le à contacter un professionnel.

Lorsqu'on a jamais connu cet état d'être il peut être difficile à comprendre et donc délicat d'accompagner l'être cher.

N'hésitez pas vous aussi, accompagnant, à vous faire épauler par un professionnel. Parfois un traitement médical est nécessaire pour vous accompagner et vous permettre d'effectuer le travail thérapeutique sereinement.

Des vidéo sur le sujet la dépression sont également proposées dans la rubrique "le coin infos".

        Le deuil

Le deuil est un processus par lequel un individu passe lorsque celui-ci est confronté à la perte d'un être cher, ou à la disparition d'une situation: une rupture (familiale, amoureuse ou amicale), une perte d'emploi, une identité physique avec l'arrivée d'une maladie, une identité professionnelle lors d'un départ en retraite. « Être en deuil » c'est être confronté à une multitude d’émotions et de sensations fortes et douloureuses pendant plusieurs semaines qui provoquent un grand bouleversement dans notre vie.

Il est normal de se sentir profondément triste ou déprimé lors de la perte d'un être cher ou de quelque chose qui était pour nous très important, simplement débute alors toute une série d'étapes émotionnelles à traverser, qui, selon leur intensité, nous déstabilisent ou nous font perdre pied. Parce que parfois cette perte est trop violente, trop dure, trop inacceptable, que l'on reste figé dans cet état de détresse émotionnelle ou qu'à contrario on se coupe de nos émotions pour ne rien ressentir, on ne peut ou ne veux pas permettre au processus de deuil de se mettre en marche. Nos émotions ont un sens et elles ont besoin d'être exprimées, comprises et évacuées afin que l'on puisse retrouver un équilibre.

Un suivi psychologique permet de sortir de ce blocage, sortir de cette "pathologie du deuil".

Que l'intensité émotionnelle de ce deuil soit très importante, que sa durée dans le temps soit très élevée ou que les émotions soient gelées, vides de tout ressenti, la thérapie tend à conscientiser ce qui a entravé le processus de deuil afin de le remettre en mouvement et de diminuer l'intensité émotionnelle ressentit face à cette perte à travers un travail verbal et symbolique.

Les enfants aussi peuvent être confrontés à la mort, au deuil et aux angoisses qu'il peut engendrer. Il n'est pas facile de parler de mort avec un enfant, d'autant plus quand nous sommes nous-même en deuil et donc remplis d'émotions. Même si cela peut être difficile, il est pourtant essentiel d'en parler avec lui. L’enfant réagira selon son âge, sa personnalité, les circonstances entourant le décès de la personne et de nombreux autres facteurs. Il pourra manifester une grande peine par des pleurs, exprimer son refus ou sa difficulté à accepter ou à comprendre cette perte, montrer une profonde colère, se sentir abandonné ou parfois ne montrer aucune réaction, pour ce protéger lui ou pour protéger l'adulte en souffrance lui aussi. Cependant il a besoin de faire son deuil et d'être accompagné dans cette étape de vie difficile. Un thérapeute, émotionnellement neutre, pourra mettre des mots sur ses émotions, ses ressentis, répondre à ses questions ou interrogations et mettre en place des démarches symboliques afin de l'accompagner en douceur dans son travail de deuil. 

 

 

         Le syndrome de stress post-traumatique

Le syndrome de stress post-traumatique est un trouble anxieux qui peut apparaitre à tout âge y compris dans l'enfance. Il fait suite à un ou des événements traumatiques impliquant la mort, le risque de mort, le dommage physique grave ou la menace de l’intégrité physique, vécus en tant que victime ou en tant que témoin. Ces événements occasionnent une intensité émotionnelle négative importante (effroi, détresse, horreur, impuissance..). Il peut s'agir d'une agression, d'un accident, d'une catastrophe naturelle, d'une expérience de guerre, de sévices physiques et/ou sexuels, d'un climat incestuel, de maltraitante, de mort violente etc. Il est normal, suite à un événement traumatique, de ne pas se sentir bien cependant lorsque des symptômes apparaissent et restent actifs plusieurs jours voir plusieurs semaines alors on parle de syndrome de stress post-traumatique. Les symptômes sont divers et varient en fonction de chaque patient. On distinguera des cauchemars, des flash-backs envahissants de l'événement, des angoisses et émotions négatives, des stratégies d'évitement de tout ce qui pourrait faire un lien avec l'événement traumatique (en parler, regarder un film sur le sujet etc.), parfois une amnésie partielle ou totale de l'événement, une perte d'intérêt de ce qui autrefois était plaisant, un sentiment de culpabilité, une désociabilisation, une hyper vigilance entrainant des insomnies, etc.

La première étape de la prise en charge consiste à écouter, rassurer et expliquer au patient ce qu'il est en train de vivre psychiquement (un traitement médicamenteux peut être envisagé si les symptômes persistent pendant plusieurs semaines et deviennent limitants ou envahissants au quotidien). Par la suite le travail consiste à aider le patient à affronter sa souffrance, ses peurs, son vécu afin de pouvoir l'évacuer et retrouver sa santé psychique. Pour ce faire plusieurs outils peuvent être utilisés dont les thérapies cognitive-comportementales et les états de conscience modifiée.  

duree-sceance-psychologue2.png

Durée de la séance 

La première séance dure entre 1h00 et 1h30

Les séances suivantes entre 45 min et 1h00

psychologue-famille-couple2.png

Nombre de participants 

Thérapie individuelle

tarifs-psychologue-toulon2.png

Tarif

Le tarif de la séance est de 60€